peur de rougir techniques : EREUTOPHOBIE: Définition de l’ERUTOPHOBIE

peur de rougir solution pour phobie de rougir en public mais aussi peur de rougir techniques

L’éreutophobie, ou la peur de rougir, est englobée dans les phobies sociales qui regroupent les phobies d’être prosterné ou ridiculisé en public. En réaction à celle-ci, certains éreutophobie traitement vont être secoué, énoncer, secréter, alors que d’autres rougissent. Bien souvent, plusieurs de ces signes se côtoieront chez une même personne.

Éreutophobie Conseils

La peur du rougissement instinctive a un incidence sur la vie de tous les jours de plus de gens que vous ne le pensez. C’est une spécificité notable suffisamment localisation de l’anxiété sociale. Il est comment soigner la peur de rougir rarement exposé par ceux qui luttent Chirurgical contre cela du fait que le regard peut s’avérer redirigée vers eux, tout ce qu’ils fuient. Biologiquement, c’est le rendu de l’activité du mode transhumance sympathique ( active la réponse du corps sous peine ). Les Antécédents péniches sanguins près de l’épiderme se dilatent et l’augmentation du flux soufflé « rougit » le visage. Typiquement la peur redirige le flux congestionné de l’épiderme et les pieds et les mains vers les petits muscles, mais le contraire semble se réaliser avec le rougissement.

* Dans l’article « -PHOBE, -PHOBIE,, ourlet. formants « 

-PHOBE, -PHOBIE, ourlet. formants

Elem. tiré de gr. φ ο ́ β ο ς et -φ ο β ι α « peur morbide, peur », entrant dans la construction. beaucoup adj et subst. appartenant au prince. aux domaines de psychol. et du psychopathol.

Je – -phobique. [Exprime l’aversion instinctive, l’hostilité irraisonnée ou parfois l’absence d’affinité vis-à-vis de qqn ou de qqc.; les mots constr. sont des adj. et des subst.]

À. – [Le 1erélém. désigne une pers. ou un groupe de pers.] V. Anglophobe, germanophobe, judéophobe (sv judéo- II), xénophobe et aussi:

jourphobie .(Celui) qui craint ou rejette les hommes. (Ds CA Compl. 1842, Littré).

anthropophobie .(Lui) qui n’aime pas l’homme, les hommes. Objectifs. misanthrope.Nous disons: est-il un amoureux, est-il un anthropophobe, un poète inversé? – Et haussant les épaules: « Ah! Non, il est sourd » (Corbière, Amours jaunes, 1873, p. 262).

Francphobie .un. (Celui) qui n’aime pas la France, les Français. Population francophobe. (Ds Lar. Lang. fr.). deux. (Lui, le) qui témoigne de l’aversion, de l’hostilité envers la France, les Français. Presse francophobe (Ds Lar. Lang. fr.).

B. – [Le 1erélém. désigne qqc.] V. claustrophobe, hydrophobe et aussi:

maintenantphobie .(Lui) qui souffre d’agoraphobie. Il était visiblement agoraphobe (…) il aimerait une voiture, à condition (…) que les vitres puissent être fermées: mieux, qu’il n’y ait pas de vitres du tout (C. Rochefort, Le reste du guerrier, 1958, P. 93).

bibliophobie .(Celui) qui n’aime pas les livres. V. l’anton. bibliophile Pour ex. de Balzac.

coups de piedphobie .(Plante) qui ne pousse pas dans un sol calcaire. Objectifs. calcifuga (sv -fuge).où a dit calciphobes plantes favorisées par l’absence de calcaire (Plantefol, Bâton. et biol. fin., t.1, 1931, p. 585).

chromephobie .(Cellule) qui ne fixe pas les colorants (d’April. Laque. 1971). D’autres cellules, dont le protoplasme est homogène et moins colorable, sont dites chromophobesSézaryds Nouveau traité Med.fasc. 81925, p. 58).

Photophobie .(Lui) qui craint la lumière (d’April. Littré; ds CA Compl. 1842, Guérin 1892).

II. – -phobie. [Les mots constr. sont des subst. fém.] Aversion ou «  peur morbide de ce que signifie la forme initiale  » (Pari 1980). V. Aérophobie, agoraphobie, claustrophobie, gallophobie, germanophobie (sv allemand- DEUXIÈME), héliophobie (sv hélium B 2), hydrophobie, hypnophobie.

À. – [Le 1erélém. désigne une pers. ou un groupe de pers.] :

jourphobie .,, Aversion pour les hommes; Je déteste la race humaine  » (CA Compl. 1842). Synon. le plus rare de misanthropie.

anthropophobie .Misanthropie; état de celui qui déteste les hommes. (Ds CA Compl. 1842, Guérin 1892, Lar. vingtmoi).

Francphobie .Antipathie, hostilité envers la France, les Français. Ne soyez pas suspecté de francophobie (Lar. Lang. fr.).

le Ophobie .Rejet de la divinité. Toute cette philosophie [du XVIIIesiècle] en fait, ce n’était qu’un véritable système d’athéisme pratique; J’ai donné un nom à cette étrange maladie: je l’appelle la théophobieJ. par Maistre, Après-midi à St-Pétersb., t.1, 1821, p. 404).

B. – [Le 1erélém. désigne qqc.] :

acrophobie .«  L’angoisse que certaines personnes éprouvent lorsqu’elles sont en hauteur  » (Lar. vingtmoi).

L’eauphobie .,, Peur morbide de l’eau ,, (Mars. 1970).

Bellenophobie .Elle [une brochure] essayé (…) le belophobie ou peur des épingles (Bourget, Physiol. amour mod., 1890, p. 336).

Cancerphobie .«  Névrose anxieuse impliquant une peur excessive et injustifiée du cancer  » (Chevallier 1970).

dysmorphiquephobie .«  Angoisse non motivée liée à l’exagération d’un défaut d’aspect physique ou d’un simple caractère individuel considéré comme un défaut par le patient  » (Mars. 1970).

éreut (h) ouphobie(eutophobie, eutophobie) .Peur obsessionnelle de rougir, qui à son tour conduit au phénomène redouté. Le sujet convaincu, a priori, au début de toute action, qu’il sera toujours au-dessous des autres, inférieur à sa tâche et à ses devoirs; est moche (certains sont hantés par la peur d’avoir le nez rouge, appelé eutophobie) (Mounier, Nature du traité., 1946, p. 593).

notrephobie .«  Peur obsessionnelle de la maladie, qui conduit généralement à de multiples précautions pour éviter d’éventuelles infections  » (Mars. 1970).

Photophobie .,, Peur de la lumière que le patient essaie d’éviter en tournant le dos aux sources lumineuses et en clignotant. Outre les maladies oculaires ou les blessures, la photophobie est un signe de dommages neurologiques  » (Chevallier 1970).

sitephobie .,, Refus de nourriture et de boisson ,, (Renne 1975).

téléphonephobie .,, Angoisse qui empêche les appels téléphoniques ,, (Mars. 1970).

partie supérieurephobie .Peur morbide de certains endroits spécifiques. Ball est du même avis lorsqu’il propose d’inclure tous les cas d’agoraphobie (…), de topophobie sous le titre commun de phénomènes vertigineux (Janet, Obséder. et psychasth., 1903, P. 213).

Hist. et vitalité. L’élém. -phobie il est devenu lexicalisé vers 1880; mot phobie est d’abord utilisé comme un terme pour psychopathol. (à partir d’avr. Pari 1980). Prononciation: [-fɔb], [-fɔbi]. Bbg. Pliez. Droite 1962, pages 21, 109. _ Leclerc (GRAMME.). Il y a une phobie et phobie. Neol. Marché. 1980, nLes16, p. 19-82. _ Thiele (J.). Formation de mots dans la langue française actuelle. Leipzig, 1981, p. 78, 131.

peur de rougir techniques : EREUTOPHOBIE: Définition de l’ERUTOPHOBIE
4.9 (98%) 92 votes