Éreutophobie Avis : Aorte – Wikipédia

anxiété ereutophobie en plus de éreutophobie traitement enfin Peur De Rougir Technique

Quelle que soit la componction de votre situation , il y a un protocole de traitement contre la peur de rougir qui fonctionnera pour vous. L’anxiété sociale et la peur du vide sont suffisamment connues et bien-sûr traitables. Contrairement à ereutophobie youtube d’autres angoisses, la peur de rougir et l’anxiété sociale ont toutes deux des taux de réussite fortement élevés.

ereutophobie specialiste

C’est le rendu de l’embarras, peur de rougir que faire de surprise, de imperfection, ou Avoir peur de déshonneur. Cependant, pour certains, il n’y a aucune raison précise pour que cela se produise. Ce trouble péniblement qu’on ne peut prévoir est appelé éreutophobie. La frayeur du rougissement s’appelle l’éreutophobie. Parce que le rougissement du visage être totalement visible ( selon la couleur naturelle de la peau ), quelqu’un qui est socialement effarouché pourrait se connecter avec l’avantage d’attention embarrassante et donc il est quand même une fraction de leur inquiétude.

Aorte thoracique, visible en rouge. Le cœur est juste en dessous.

L’aorte ouverte du porc présente également des artères saillantes.

L’aorte est classiquement divisée en aorte thoracique et aorte abdominale.[2],[3], par rapport au diaphragme. L’aorte thoracique comprend trois parties: ascendante, horizontale et descendante.

L’aorte ascendanteModificateur

L’aorte ascendante constitue la partie initiale de l’aorte, elle a 27 mm de diamètre et émerge du ventricule gauche, dont il est séparé par la valve aortique. Il est placé dans une gaine péricardique commune avec l’artère pulmonaire. Ces deux artères s’enroulent ensemble de sorte que l’aorte se pose dorsalement par rapport à l’artère pulmonaire, mais ensuite l’aorte se tord latéralement-ventralement pour se terminer ventralement par rapport à l’artère pulmonaire.[4]. Cette portion est de 6 cm élevé, divisé en deux régions:

  • le sinus de Valsalva, fortement dilaté, obliquement vers l’avant (segment initial propre ou « segment 0 »)
  • le grand sinus aortique, dilaté, à la partie horizontale de l’aorte («segment 1»).

Le sinus aortique gauche contient l’origine de l’artère coronaire gauche, et le sinus aortique droit donne également naissance à l’artère coronaire droite.

Les branches collatérales sont les deux artères coronaires du cœur, qui prennent naissance à la base de l’aorte, juste au-dessus de la valve aortique.

Arc aortiqueModificateur

L’arc aortique, ou arc aortique ou aorte horizontale, passe au-dessus de l’artère pulmonaire et de la bronche principale gauche (segment 2) et reste attaché à l’artère pulmonaire droite par le ligament artériel de Botal, vestige du conduit. artériel. Trois vaisseaux proviennent de cet arc aortique: le tronc artériel brachiocéphalique, l’artère carotide commune gauche et l’artère sous-clavière gauche. On voit aussi derrière le début de l’artère thyroïdienne Ima (ou artère thyroïdienne moyenne) entre les origines du tronc artériel brachiocéphalique et l’artère carotide gauche, située en arrière de cet arc, mais ce n’est pas le cas. problème. D’une manière générale, les branches de l’aorte horizontale alimentent la tête, le cou et les bras.

Entre l’aorte et l’artère pulmonaire, il existe un réseau de fibres du système nerveux autonome, du plexus cardiaque ou aortique. Le nerf vague gauche, qui passe ventralement à l’aorte horizontale, émet une grande branche, le nerf laryngé récurrent gauche, qui forme une boucle sous l’arc de l’aorte, juste à l’extérieur du ligament artériel de Botal. Ensuite, il va au cou.

L’artère vertébrale gauche peut provenir de l’arc aortique dans une variante anatomique (le plus souvent, elle provient de l’artère sous-clavière gauche).

Aorte thoracique descendanteModificateur

L’aorte descend alors vers le tronc (segment 3), vers le médiastin, derrière le cœur et devant l’œsophage dans sa partie supérieure, derrière dans sa partie inférieure. Cette partie est relativement fixe par rapport aux deux autres segments. La jonction entre l’aorte horizontale et descendante est appelée «isthme aortique». Il passe ensuite à travers le diaphragme dans le hiatus aortique, qui est au niveau de la 12moi vertèbre thoracique (à T12) – et devient l’aorte abdominale (segments 4 et 5).

Il existe plusieurs garanties:

  • l’artère moyenne (ou médiale ou thyroïde) Artère de Neubauer), qui est inconstante;
  • les artères bronchiques (une à droite et deux à gauche), qui alimentent les pédicules pulmonaires;
  • les artères œsophagiennes moyennes[5], alimentant l’oesophage thoracique;
  • les artères graisseuses, présentes à la surface du cœur, sont également inconstantes.
  • les artères intercostales de la face postérieure (alimentant les muscles, les os et la moelle osseuse).

Aorte abdominaleModificateur

L’aorte abdominale et ses branches.

L’aorte abdominale s’étend du diaphragme au niveau du disque intervertébral entre les vertèbres L4 et L5 dans deux artères iliaques communes et une artère médiane: l’artère sacrée médiane[6]. Ceux-ci alimentent le bassin et fournissent les artères qui alimentent les membres inférieurs. En traversant l’abdomen, l’aorte s’étend à gauche de la veine cave inférieure et devant la colonne vertébrale.

Tous les vaisseaux alimentant les organes abdominaux proviennent de l’aorte abdominale. Bien qu’il existe de nombreuses variantes anatomiques reconnues, la topographie vasculaire la plus courante est, de haut en bas: le tronc coeliaque, l’artère mésentérique supérieure, les artères rénales (délimitant les segments 4 et 5), les artères gonadiques et l’artère mésentérique inférieure.

Notez qu’une expansion et une perte de parallélisme importantes des parois de cette artère entraînent une anévrisme de l’aorte abdominale.

L’aorte peut être le siège de plusieurs attaques. Il peut être dilaté et selon la localisation on parle d’un anévrisme de l’aorte abdominale ou d’un anévrisme de l’aorte ascendante.

Il peut casser dans son épaisseur. C’est ce qu’on appelle la dissection aortique, avec sa forme clinique un hématome de la paroi. La cause principale est l’hypertension artérielle mais aussi certaines maladies plus rares comme le syndrome de Marfan ou le syndrome d’Ehlers-Danlos de type vasculaire, qui peuvent tous deux provoquer des anévrismes.

Il peut y avoir des malformations congénitales à son niveau, la plus fréquente étant la coarctation de l’aorte, responsable de l’hypertension artérielle.

Elle peut être atteinte par athérome, l’aorte de porcelaine étant une forme rare, consistant en une calcification quasi circonférentielle du vaisseau, ce qui pose des problèmes si un accès chirurgical est nécessaire.[8].

Un traumatisme thoracique important peut provoquer une déchirure de l’aorte, le plus souvent au niveau de l’isthme aortique (jonction entre une aorte fixe et une aorte plus mobile).

Éreutophobie Avis : Aorte – Wikipédia
4.9 (98%) 92 votes